Le BIEN-ÊTRE au-delà ...


 

Nouvelles Esthétiques

Juillet 2015

 

LE BIEN-ÊTRE AU-DELÀ DU MASSAGE

par Françoise Perier & Nicole Lavigne

 

 

Lors de sa démonstration dans la salle de conférence pendant le 44ème congrès des Nouvelles Esthétiques, Nicole Lavigne a fait le choix d’un décor simple et sans musique. Ne reste alors sur la scène que la musique interne du duo Nicole/Alicia mais aussi Alicia/Nicole.

 

Le massage a débuté par les pieds et les jambes. Le bas du corps est une zone très propice à la détente physique mais aussi à une grande détente psychique. C’est en état de relaxation que l’on peut se connecter à une émotion stockée  dans le corps.

 

Après avoir massé les deux jambes qui ont commencé à bouger, Nicole poursuit sur le ventre. Elle constate qu’une émotion est présente chez Alicia, mais elle continue le massage du ventre, massage lent, tout en douceur.

 

La zone du ventre est propice à enregistrer et à stocker les informations reçues mais c’est aussi la première zone à libérer les émotions. Pour Nicole les émotions vécues s’enregistrent dans le corps et s’appellent mémoires ou mémoires anciennes. Ces mémoires peuvent se s'inscrire partout dans le corps. Par exemple, l’émotion ressentie par une enfant toujours rejetée par sa sœur laisse des traces chez l’adulte. Ces traces présente dans l'inconscient tant au niveau du corps que de la psyché agissent souvent à notre insu.

 

Un évènement actuel peut réveiller cette souffrance en sommeil mais elle peut aussi se révéler à l’occasion d’un massage. La douleur d’aujourd’hui sera aussi intense que celle vécue dans un passé. A l’occasion du massage, la mémoire peut-être réactivée et la parole permettra de connecter la sensation actuelle au souvenir lointain et ainsi de lever le blocage dû à ce souvenir.

 

Il y a de multiples mémoires : l’abandon, le rejet, la trahison mais aussi une fausse interprétation d'un évènement ou d'une attitude ou simplement la mémoire de la naissance.

 

Il est reconnu que la naissance est toujours  un moment à vivre plus ou moins traumatisant pour le nourrisson. Ce traumatisme reste plus ou moins inconscient. Certaines personnes peuvent le dépasser  naturellement, d'autres non. C’est bien souvent lors d’un évènement actuel que le lien avec le passé remonte à la surface. Ce n’est qu’après avoir revécu l’expérience en conscience que le blocage peut se désagréger, le trauma s’amenuiser et la libération venir naturellement.

 

Sur scène en respectant le schéma corporel, le massage se poursuit sur le buste et les bras, c’est alors qu’on a pu voir la massée se mettre en mouvement, étirement des bras agissant en douceur sur les articulations de l’épaule. Le corps se balance d’un bord de la table à l’autre procurant une élongation naturelle des flancs et de la colonne vertébrale.

 

A ce moment, oubliés les spectateurs, oublié qu’elles se trouvaient sur une scène… elles étaient entrées complètement dans la relation masseur-massé… plus rien d’autre n’existait : qu’elles deux. L’une, la professionnelle pour permettre à l’autre, le modèle de vivre, de se vivre, de laisser son corps explorer l’environnement, de laisser son corps aller là où il sentait que c’était bon pour lui, donc pour elle.

 

La finalité des mouvements auto-correcteurs que les spectateurs peuvent observer laisse la place à l’interactivité entre Nicole et Alicia. Nicole est le facilitateur, ici Alicia, loin d’être passive, contribue activement à sa transformation. La Méthode Clématis® privilégie la complémentarité du duo professionnel/client ou comme ici, le duo Nicole/Alicia.

 

C’est en observant les évènements actuels et en les reliant au passé que l’on désagrège les blocages. Au lieu de rester figés sur l’empreinte du passé, nous sommes alors  en mesure de modifier dans le présent notre  futur. Ce travail sur soi en connectant dans le présent le passé permet de transformer une éventuelle destinée d’échec en destinée de réussite.

 

Avant de terminer par les jambes et les pieds, Nicole continue le massage du visage et les mobilisations de la nuque. Elle suit les gestes induits par Alicia car elle sait que les mobilisations auto-correctrices apportent détente et bien-être. Le massage de vingt minutes se termine pour respecter les contraintes horaires.

 

Le massage terminé, Alicia a vécu la séparation comme trop rapide, ce qui l’a plongée dans la difficulté de se retrouver seule. Pendant le massage elle a redécouvert le côté agréable d’être enveloppée, coucounée, entourée comme dans la relation première avec sa mère. Cette séparation vécue comme trop rapide l'a re-connectée au sentiment d’abandon.

 

Etait-ce une réminiscence d’une autre séparation mal vécue ou mal acceptée ?  Pleurs…, pleurs de libération, car dans ce cas, les pleurs sont l’équivalent de la parole et parler apporte toujours une libération. C’est ce qu’Alicia a pu exprimer à Nicole après être sortie de scène. Dans notre société exprimer les émotions est souvent mal perçu alors que Nicole considère que c’est une opportunité libératrice.

 

Pour conclure même s’il maîtrise sa technique, tout professionnel peut éprouver des difficultés pour exercer et réussir pleinement son activité. Les évènements liés à l’exercice professionnel peuvent le faire plonger dans la répétition de son histoire. L’évitement des peurs fait bien souvent le lit du stress et de la fatigue voire de la maladie.  

 

L’unification s’obtient en osant agir sur le somato-psychique c’est-à-dire, dans un premier temps, connecter en conscience l’empreinte des mémoires anciennes conservées dans le corps et dans un second temps, entreprendre de retraverser les peurs pour les dissoudre.

 

Ce n’est pas une nouvelle méthode que Nicole LAVIGNE propose mais l’acquisition d’un nouveau regard sur soi, sur le travail, sur l’environnement et par effet miroir, sur l’autre. Prodiguer des soins dans cette dimension permet aux professionnels d’accroître pour eux-mêmes un état de bien-être durable.

 

44e Congrès International d'Esthérique Appliquée

mars 2014

 

Accès à la vidéo

Imprimé l'article complet